L'ego

Qu’est-ce que l’ego?

Dans la culture Yoga, l’ego est l’image que la personne a d’elle-même. Cette image est basée sur la perception de la personne. Et il est bien difficile souvent de rester objectif lorsqu’il sait de nous-même. L’ego est régulièrement associé à une voix dans la tête qui dit comment penser ou agir. C’est aussi cette importance ou cette estime que la personne à d’elle-même.

Dans un sens plus large l’ego est définitivement le sentiment individuel de qui nous sommes. Nos pensées, nos actions, nos désires ainsi que notre personnalité, sont façonnés par notre ego. Et très souvent cela une fausse image que nous avons de nous où des autres, car elle repose sur la perception d’une seule personne.

L’ego peut être positif ou négatif tout dépend de la personne. Mais nous avons en chacun de nous les deux, l’utilisation que nous en faisons ne dépends que de nous. Le terme égoïsme est en lien direct avec l’ego et dénote un attachement à ce que l’ego veut. C’est ce lien d’attachement qui empêche la personne d’évoluer et atteindre la béatitude que l’on appelle en Yoga Samadhi.

L’attachement à l’ego est un obstacle direct à la compréhension de soi, des autres et du monde. En effet, c’est ce qui retient la personne de devenir consciente du monde, l’ego est un des 5 Kleshas mentionné par Patanjali dans les Yoga Sutras.

ego
ego
Table des Matières
    Add a header to begin generating the table of contents

    La maitrise de l’ego au travers du Yoga

    Un des buts principaux de la pratique du Yoga est de prendre le contrôle sur l’ego. De ce fait, il ne peut arriver des situations ou l’ego commande nos actions et pensées. Par exemple lors de la pratique d’Asanas, l’ego peut vouloir impressionner, faire mieux que les autres en réalisant les poses mieux que les autres. Cela représente pour l’ego une compétition et il veut être le meilleur. Lorsque la personne se rend compte de ce désir et continue ses poses, cela devient de l’égoïsme.

    Au lieu de cela la personne pratiquant les poses ne devrait se tourner vers l’intérieur et savoir pour quelle raison il fait ses enchaînements d’Asanas. En effet, l’examination du corps et de l’esprit à ce moment la détermine la vraie valeur de la pratique.

    Ce n’est pas une compétition et ça ne le sera jamais, car ce n’est pas le but du Yoga. Personne ne vient sur un tapis de yoga pour montrer ce qu’il sait faire aux autres. Il le fait pour se connecter à lui-même et examiner ce dont le corps à besoin.

    À travers la pratique des Asanas, de la méditation, Pranayama la personne peut nettoyer son esprit et se séparer de l’ego. À partir de cet état, les besoins de l’ego peuvent être observés sans jugement ou attachement. Et le pratiquant peut alors obtenir un réel sens de soi.

    L’ego peut devenir un problème

    Bien souvent, il nous est difficile d’accepter que nous ayons un problème. Il est bien plus facile de penser que le problème vient des autres. Malheureusement, ce n’est pas si simple et le problème est l’ego.

    Il est nécessaire de garder en tête que nous ne sommes pas notre ego, bien au contraire. En effet, l’ego est ce qui a été construit autour de nous par notre entourage, telle une armure.

    Nous l’utilisons pour rejeter la faute autour de nous plutôt que d’être touché directement. En soi, l’ego est le protecteur de notre corps, mais l’ego ne nous protège pas, il se protège lui-même.

    Lorsque nous nous identifions à notre ego, nous cessons d’exister. L’ego prend le contrôle et tout ce qui arrive par la suite n’est plus de notre ressort. Il n’est pas chose simple de l’accepter, mais une fois cela fait l’ego n’est plus votre maître, vous avez pris le contrôle.

    Le fait de laisser notre ego dominer notre esprit nous empêche d’avancer, car l’ego est limité. Nous avons tous connu des situations où nous nous demandions pour quelle raison nous agissons ainsi. Et cela est dû à la forte influence que peut avoir l’ego sur nos pensées et nos agissements.

    Prendre le contrôle sur l’ego

    Alors qu’il semble être un vrai fléau, l’ego est en réalité une incroyable source d’énergie. Tout dépend bien entendu de la façon dont l’ego est utilisé. Afin de pouvoir créer et utiliser cette énergie en nous, il est indispensable de contrôler l’ego et de ne plus le laissé faire comme bon lui semble.

    Il existe bien des manières de contrôler son ego. Voici quelque pratique qui ne demande pas de temps ou d’entraînement particulier, seulement de la volonté.

    1. Pratiquer le pardon et le lâcher prise

    “Le faible ne peut jamais pardonner, le pardon est l’apanage du fort”. – Mahatma Gandhi

    L’outil le plus puissant à apprendre pour prendre contrôle de l’ego est de pratiquer le pardon. Il est important de pardonner ceux qui nous ont offensés et surtout d’être capable de nous pardonner nous-même.

    L’acceptation de ce qui est et de ce qui n’est pas nous aide à lâcher prise et avancer. Le pardon permet d’ouvrir la porte de l’âme et d’y enlever toute négativité pour laisser place au nouveau bonheur.

    2. Pratiquer l’honnêteté et l’ouverture d’esprit

    “La mesure de l’intelligence est la capacité de changer”. – Albert Einstein

    L’une des phrases les plus profondes que nous connaissons est que la vérité nous libérera. C’est d’une simplicité que tout comprendre et ressent, c’est pour cela que cette phrase est pleine de sens. Le fait de cacher ou de rejeter nos émotions peut conduire vers la dépression ou l’anxiété. La solution est de toujours rechercher la vérité.

    L’honnêteté prodigue une liberté inconditionnelle d’être nous-mêmes et personne d’autre. L’apprentissage de qui nous sommes est la base de l’honnête, dire non quand nous ne voulons pas n’est pas négatif, c’est simplement qui nous sommes. Cela donne de la valeur à qui nous sommes.

    3. Abandonner le besoin de contrôle

    “Si vous gardez votre fierté, votre ego de côté, vous serait disponible pour la grâce”. – Sadhguru

    Nous ne sommes pas notre ego, notre travail ou nos possessions matériels. Lorsque l’ego prend le contrôle de nos vies, le bonheur devient inaccessible. En effet, si l’ego est en position de contrôle la perte d’une de ces choses auxquelles nous nous identifions, deviens une source de malheur intense.

    La solution réside en chacune, de ne pas être attaché à ce qui n’est pas nous-même. L’acceptation de perdre quelque chose ou quelqu’un permet de ne jamais fermer la porte au bonheur. Il est primordial de faire des choses qui nous font peur pour vibrer. Et de ne jamais arrêté de vivre en faisant ce qui nous plaît. Grâce à cela, il est possible de ressentir du bonheur dans chaque chose que l’on entreprend.

    4. Profiter des moments silencieux et seul

    “Le silence à la bonne saison et la sagesse, sont mieux que tout discours”. – Plutarque

    Prendre du temps pour soi, seul avec soi-même est incroyablement bénéfique. Lorsqu’une personne ne supporte pas le silence ou la solitude cela révèle un manque d’amour pour soi-même.

    Il est important de cultiver cet amour personnel afin de savoir qui nous sommes. Après tout, nous vivons dans notre corps alors autant l’aimer.

    Pratiquer l’amour envers les autres est aussi un bon moyen de laisser l’ego de coter. Des actes d’amour désintéressés sont source de bonheur pour nous-même et les autres. Je vous invite à prendre 5 minutes par jour pour vous seul, dans le silence. Cela vous apportera des réponses et plus d’amour personnel.

    5. Pratiquer la reconnaissance

    “Ce ne sont pas les gens heureux qui sont reconnaissants, ce sont les gens reconnaissant qui sont heureux”. – Francis Bacon

    méditation

    Je ne m’étais jamais demandé pourquoi dans la culture yoga les gens s’abaissent les uns devant les autres. Chaque séance de Yoga commence par une position les mains prière suivie d’une prosternation.

    Et aujourd’hui, je connais le sens de cela, il s’agit d’apprendre l’humilité. La prosternation permet de développer l’humilité au fond de nos cœurs.

    Si je peux me prosterner même devant un arbre pour le remercier de l’oxygène qu’il me donne alors je suis capable d’oublier mon ego.

    Je vous invite à prendre un peu de temps tous les jours pour être reconnaissant. Vous choisirez les raisons, cela peut être des leçons de vie, des erreurs, des personnes…

    La reconnaissance permet de ressentir l’amour et la compassion plus facilement. Le développement de la reconnaissance est un aspect incontournable pour apprécier la vie à sa juste valeur ainsi que chaque être qui croisera un jour votre chemin.

    Je ne suis pas l’ego

    La maîtrise de l’ego peut parfois sembler être une véritable montagne à gravir. Mais comme bien souvent cela n’est qu’une impression que nous avons en tête. Il appartient à chacun de nous de définir ce que nous souhaitons profondément.

    La pratique de la méditation aide énormément à savoir qui nous sommes et ce que nous voulons. Je pensais connaître ce qu’est le bonheur, mais en réalité, ce dont je faisais l’expérience n’était que des bribes de bonheur. Bien entendu, chacun est libre de penser comme il le souhaite et le ressent. Soyez juste sure que c’est bien vous qui êtes derrière cette perception et non votre ego.

    C’est en cela que réside la beauté du monde, la capacité de remettre en question nos croyances profondes afin de savoir si elles sont belles et bien les nôtres. Et se connaître mieux soi-même sera toujours une expérience bénéfique qui ouvrira bon nombre de portes pour chacun de nous.

    Vous avez aimé ? N'hésitez pas à Partager.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Retour haut de page