Shavasana

Table des Matières
    Add a header to begin generating the table of contents

    La pose du “cadavre”

    Cette pose est connue de tout les pratiquant de Yoga. Elle représente pour certain une récompense après l’effort et pour d’autres une connexion profonde. Dans tous les cas Shavasana ou Savasana est une pose que tout le monde peut pratiquer et qui permet de se recentrer sur soi-même.

    À la différence du Sukrasana (assis en tailleur), cette pose permet de maintenir un état méditatif plus longtemps pour les nons pratiquants. En effet être allongé sur le dos est une position de confort pour tous alors que rester assis peut au départ présenter de l’inconfort.

    La difficulté caché

    shavasanaMême si cette pose semble très simple à réaliser sur le plan physique, elle en reste probablement l’une des plus compliquées sur le plan mental. Pour les débutants en Yoga, il arrive fréquemment que cette pose soit confondue avec un repos total.

    Beaucoup de gens succombe à la tentation de dormir après une séance de Hatha ou autres. Ne vous inquiétez pas, le corps est plus simple à dompter que l’esprit alors pas de pression.

    Les trois cas de figure :

    • Dormir en Shavasana, la séance vous à demander beaucoup de concentration et le corps vous invite à vous reposer.
    • Rester éveillé et programmer le reste de la journée. L’esprit profite de ce moment ou aucune concentration sur le plan physique n’est requise. Il va alors vous contrôler en vous bombardant de pensées.
    • Devenir conscient, vous ne dormez pas, et vous ne pensez pas. Le Shavasana est le moment par excellence pour parfaire votre connexion intérieure.

    Dans tous les cas, ce moment doit être perçu comme une opportunité. Peu importe dans quel cas de figure vous vous trouvez, vous avez la chance d’apprendre plus de choses sur vous-même.

    Comprendre Shavasana

    Vous l’aurez compris cette position est loin d’être un extra qui n’a rien à voir avec la séance de Yoga. Elle en est la finalité et je dirais même le but vers lequel chaque séance de Yoga tend. Le but du yoga est de devenir conscient, et c’est pour cela que chaque pratique d’asana se termine par le cadavre.

    Si vous pratiquez seul et que vous souhaitez éviter le Shavasana, cela en dit long sur votre état d’esprit. Entendez-moi bien, il n’y a rien de mal à cela, seulement si vous trouvez cela inutile ou ennuyeux, c’est certainement que vous ne rechercher pas ce que le Yoga à réellement à offrir. Dans ce cas la, je comprends que le Yoga soit bien souvent perçu comme une simple séance d’aérobie.

    Le Yoga mène à la maîtrise de soi, n’ayez pas peur de faire face à vos pensées, laissez les vous envahir accepter les et elles ne vous embêterons plus. L’utilisation de l’énergie créée pendant la pratique du Yoga permet d’atteindre une connexion profonde lors du Shavasana.

    Laissez-vous aller, dormez, pensez ou devenez conscient chaque cas de figure sera bénéfique pour vous à ce moment-là. Et un jour à force de pratique vous comprendrez le bienfait intense en vous.

    S’observer

    La pratique du Shavasana est le meilleur moment pour s’observer de façon objective. Après une éprouvante pratique, vous pouvez ressentir des tensions ou de la fatigue au niveau musculaire.

    La pose du cadavre est parfaite pour comprendre et ressentir le corps, ce qui permet de s’en dissocier après. L’observation est aussi mentale, si votre séance de Yoga était éprouvante vous aurez plus de facilité à calmer l’esprit.

    L’observation de vos pensées, de la voix dans votre tête ou de vos souvenirs n’a pas de prix. Shavasana vous donne l’opportunité de vous découvrir sous un autre angle si vous le souhaitez.

    Vaincre l’esprit du singe

    l'esprit du singeEn Yoga, une personne qui ne tient pas en place et qui n’est pas capable de contrôle, son esprit est appeler un “monkey mind“. Cela veut dire un esprit de singe.

    Il n’y a pas de mal à cela, nous vivons dans un monde ou énormément de choses attire notre attention.

    Et parfois, il est difficile de maintenir le “singe” en cage. Afin de devenir conscient et capable de prendre en main sa vie l’esprit doit être apaisé et non agité.

    C’est là que le Shavasana intervient. Après une pratique éprouvante qui vous à demandé énormément de concentration physique et mentale. Il est nécessaire de rétablir l’équilibre en relâchant le corps et l’esprit. Sans quoi, le risque de s’identifier uniquement dans le monde physique vous guète.

    Le Yoga vise à transcender pour ne plus s’identifier uniquement au corps. Alors ne ratez pas une occasion pareille de vous dissocier du plan physique et profitez de ce moment.

    Revenir à un état neutre

    La pratique d’Asanas demande énormément de volonté et d’effort. Les enchaînements de postures requièrent parfois aussi de la force et de la flexibilité. Ce qui implique donc de transformer le corps, après la pratique votre corps ne sera plus le même.

    Cela peut sembler évident, mais il est tout de même intéressant de le rappeler. Après tout, lorsque les gens vont en salle de sport et se musclent, ils prennent rarement le temps de se relaxer après.

    Le fait de terminer une séance d’Asanas par la pose du cadavre permet ce retour à un état neutre et calme. Sans quoi, les tensions, les contractions et les mouvements effectués auront un effet sur notre état. Le but du Yoga n’est pas de modifier le comportement ou de devenir inconscient. C’est pourquoi il est si important de revenir à la conscience après chaque pratique.

    Un état méditatif

    méditationEntrer dans un état méditatif peut prendre du temps et d mander beaucoup de pratique. La plupart des gens ne sont pas encore prêts à s’asseoir pendant plusieurs minutes. Le Shavasana en fin de pratique physique permet d’atteindre cet état plus “facilement”.

    C’est avant tout l’approche qui n’est pas la même. Vouloir se relaxer après un effort est plus instinctif que de s’asseoir et rester dans le silence. De plus, la position allongée permet une plus grande essence et un meilleur confort. Il est plus simple d’être allongé dix minutes qu’assis en Sukrasana.

    Le Yoga en Occident est toujours perçu comme une simple pratique physique. De ce fait, il est plus aisé d’ouvrir l’esprit du plus grand nombre par le Shavasana que par la méditation. Cela permet de donner la possibilité même aux esprits cartésiens et actif de se relaxer profondément.

    Nous avons tous en nous un besoin de nous recentrer sur nous-même. Mais lorsque l’on est bloqué dans un rythme de vie effréné, il est compliqué de lâcher prise. C’est pour cela que le Shavasana est très apprécié des pratiquants.

    Yoga Nidra

    Le Yoga Nidra est la pratique de la méditation en position de Shavasana. Alors que la méditation assise en Sukrasana telle que nous la connaissons est plus répandue. Le Yoga Nidra à aussi des aspects intéressants. La méditation assise peut être contraignante et compliquée comme nous l’avons vu plus haut. Rester assis dans une position qui avec le temps devient inconfortable empêche de rester concentré.

    Le corps en Yoga Nidra

    Grâce à la position allongée, il n’y a pas d’inconfort sur la durée. Le corps ne sera pas un obstacle, même s’il est possible que l’envi vous prenne de vous gratter ou de bouger. Il est plus facile de ne pas éprouver ces besoins lorsque l’on est allongé.

    Le Yoga Nidra n’est pas simple pour autant, du fait de son confort la position du cadavre peut vous pousser à dormir. C’est en cela que réside la difficulté. Rester conscient dans une position de confort. Le corps ne sera pas un obstacle, même s’il se peut que l’envi vous prenne de vous gratter ou de bouger.

    L’esprit en Yoga Nidra

    Comme pour le corps, l’esprit sera plus enclin à vous laisser tranquille. Le fait d’enlever les pensées liées au corps, vous aurez moins de distraction mentale. De plus, il est plus facile pour un débutant de faire le vide en étant allongé, car c’est une position connue. Nous dormons tous allongés, et la relaxation est plus forte dans cette position.

    Il n’y aura donc pas de chance que votre esprit vous dérange en essayant de vous convaincre que cela ne vous relax pas. Certes, vous aurez toujours des pensées, mais elles se dissiperons petit à petit. Et puis après tout même si vous ne parvenez pas toujours à vous connecter cela restera toujours une opportunité de vous relaxer.

    La notion spirituel de Shavasana

    shavasanaCette position porte bien son nom, “le cadavre”. En Yoga, la notion profonde du Shavasana est purement spirituelle. Apprendre à accepter la mort et ne plus la craindre. Après la pratique physique l’état dans lequel vous entrez en Shavasana est pure conscience.

    Cette conscience s’attache à tout ce qui est, vous et le reste. Cette conscience s’attache à tout ce qui est, vous et le reste. C’est un sujet à connaître et à accepter.

    Le corps bénéficie de la pratique physique, mais l’esprit et l’âme bénéficies de la “mort”. La pratique du Shavasana est la pratique de la mort de l’ego. Sans l’ego, nous existons vraiment, et c’est ce même ego qui  provoque la peur liée mort.

    Lorsque la mort n’est plus perçue comme une fin, il n’est plus possible de se rattacher aux choses matériel de la vie.

    C’est lorsque l’on pratique le “rien faire” que l’acteur disparaît, de cette disparition née la béatitude. C’est un concept profond qui doit être envisagé sans a priori. Je sais qu’il est compliqué d’accepter la mort et de ne plus la voir comme un bourreau m’étant fin à un cycle.

    Mais la nature même du Shavasana nous montre comment l’accepter pour mieux en renaître. C’est d’ailleurs pour cela qu’après le Shavasana le retour à la vie se fait en position fœtale. Mourais pour mieux renaître.

    Liens anexe :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Shavasana

    La méditation : https://laminuteyoga.com/la-meditation/ 

    Vous avez aimé ? N'hésitez pas à Partager.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Retour haut de page