La Méditation

Qu’est-ce que la méditation

Nous entendons de plus en plus parler de la méditation et de ses nombreux bienfaits sur le corps et l’esprit. Mais que savons-nous réellement sur cette pratique ancestrale qui laisse encore le plus grand nombre perplexe?

“Ceux qui se sont essayés à la méditation la trouvent parfois dure ou impossible. Il est impossible de pratiquer la méditation, la seule possibilité est de devenir méditatif.”  Sadhguru.

Cette citation de Sadhguru résume assez bien la vision que le monde à de la méditation. Il ne s’agit pas d’une activité ou d’un hobby comme beaucoup le pense, il s’agit de devenir méditatif. Cela signifie que la méditation n’est pas une chose que l’on fait, c’est au contraire ce que l’on est.

 

Table des Matières
    Add a header to begin generating the table of contents

    Comprendre la méditation

    méditationLa méditation est accessible à tous et fourni une opportunité pour devenir conscient de ce que nous sommes. De nos jours il est devenu très compliqué de profiter du calme et du silence.

    Le monde va à cent à l’heure et même pour les plus récalcitrants, il est nécessaire de suivre le pas pour ne pas se retrouver perdu à l’arrière du peloton. Mais cela ne veut pas dire que nous avons à suivre le mouvement de la même façon.

    Pour beaucoup d’entre nous le stress et la peur de perdre un proche, un emploi ou une opportunité  sont devenus nos bourreaux. Bien que nous sachions tous à quel point il est important d’être épanoui, nous laissons nos peurs nous empêcher de vivre.

    La méditation n’est pas une solution pour tous, car il ne suffit pas de s’essayer à cette pratique pour que les choses changent. Il faut accepter de laisser le temps faire son oeuvre et surtout de se dévouer sans conditions.

    Une personne n’ayant jamais pratiqué la méditation sera surement déstabilisée au premier abord. C’est tout à fait normal, il en va de même pour chaque nouvelle expérience, à la différence qu’ici il n’est pas question d’apprendre à “faire du vélo”.

    Il s’agit d’apprendre à ne rien faire ce qui peut devenir ennuyeux pour certains. Le fait est que vous ne pouvez devenir conscient de ce que vous êtes qu’une fois que vous avez appris à ne rien faire.

    AsanaLes étapes à accepter

    Ce processus peut prendre plus ou moins de temps, tout dépend de la personne. En effet une personne ayant pour habitude d’accepter plus facilement la nouveauté se découragera moins vite qu’une personne obtus.

    Avant d’être prêt à accepter de ne rien faire, vous devez comprendre que ce n’est pas une perte de temps pour vous. Sans quoi à chaque seconde qui passe vous ne pourrez vous empêchera de vouloir laisser tomber.

    Voyez cela comme une “conquête lente et passive” de votre corps et de votre esprit. pour que votre corps vous obéisse vous devez en avoir le contrôle absolu, et il en va de même pour votre esprit.

    Contrôler le corps

     

     

    Imaginez-vous vivre une vie ou votre corps ne vous dicte plus ce qui doit être. Une vie ou seul vous prenez les décisions et le corps suit. C’est tout à fait possible, et la méditation est un moyen pour cela.

    En effet le simple fait de rester assis sans bouger pendant un temps donné, empêche le corps de vous dicter sa loi. Vous prenez le dessus en envoyant le message suivant à votre corps :

    “Je sais que tu veux bouger, ou peut-être t’allonger pour te sentir plus à ton aise. Mais j’ai décidé de rester assis et de ne rien faire alors c’est ce que nous faisons maintenant.”

    Le corps ne peut pas se mettre à bouger si vous ne le décidez pas au préalable. Prenez le contrôle sur votre corps et ne vous laissez plus dicter vos actions.

    Contrôler l’esprit

    contrôler l'esprit

    Une fois que le corps vous obéis et que vous pouvez rester assis sans bouger pendant plusieurs minutes, vous allez faire face à votre esprit. Le contrôle de l’esprit demande plus de temps, de pratique et de dévotion que celui du corps.

    L’esprit peut se manifester de plusieurs façons devant vos yeux. Cela peut être une voix, une pensée ou une envie, ce qui compte avant tout est de vous rappeler que vous n’êtes pas votre esprit. Soit vous le contrôlez, soi vous en êtes l’esclave.

    L’esprit va vous tester plus d’une fois lorsque vous allez commencer à méditer. Cela peut se manifester de plusieurs façons : “tu perds ton temps”, “je m’ennuie”, “c’est bientôt fini?”, “j’ai mieux à faire”…

    Rappelez-vous que toute pratique requière de la détermination et de la persévérance, un joueur de foot ne devient pas professionnel en se tournant les pouces. Il en va de même pour apprendre à contrôler l’esprit, cela ne se fera pas seul.

    Le meilleur moyen pour parvenir à ne plus se laisser faire par l’esprit est d’accepter ce qu’il fait sans s’y identifier. Si une petite voix vous dit que vous perdez votre temps, ne pensez pas que cette voix est vous car elle ne l’est pas.

    Vous pouvez prendre le dessus sur l’esprit de cette manière :

    “je sais que tu tiens à me déstabiliser, je le comprends et je l’accepte, mais ce n’est pas toi qui décides, c’est moi.”

    “j’accepte que tu n’est pas envie de ne rien faire, et je te laisse gérer cela seul.”

    L’esprit n’attend de vous qu’une seule estimation pour vous duper et reprendre le contrôle. Vous avez le choix, tomber dans le piège en croyant que cette pensée émane de vous. Ou bien vous observer votre esprit jouer son petit jeu tout en sachant qu’il ne peut rien contre vous.

    Les bienfaits de la méditation

    Maintenant que nous avons compris ce qu’est la méditation et la nécessité qu’elle revêt pour chacun de nous sur un plan personnel. Voyons quels en sont les bénéfices et les bienfaits sur notre santé.

    Amélioration de la santé cardiaque

    Des études ont étaient faites sur plusieurs groupes de participants, il en est ressorti que les personnes pratiquants la méditation régulièrement ont un système cardiaque autonome bien mieux équilibré. On dénote aussi une augmentation générale de la variabilité de la fréquence cardiaque (VFC).

    Vous me direz, “mais qu’est-ce donc ce charabia ?“, pour faire simple une VFC haute est reconnue comme une meilleure résistance au stress et à l’anxiété. Il est aussi noté que cela procure de meilleures chances de survie générale.

    À l’inverse une faible VFC est lié directement à de nombreuses pathologies cardiovasculaires tels que des crises cardiaque ou l’hypertension. D’un point de vue générale, la méditation améliore les capacités cardiaque et permet de limiter les risques de pathologies sur le long terme.

    Une plus grande cohérence dans le cerveau

    mental

     

    Une étude à était faite sur plusieurs personnes pour constater les activités cérébrales lors de la méditation. Les personnes choisis pour ce test pratiquaient la méditation depuis plusieurs mois au quotidien.

    L’utilisation d’électroencéphalogrammes pour étudier les activités cérébrales des pratiquants nous a permis de constater une meilleure cohérence dans le cerveau.

    Plus clairement cela veux dire une plus grande cohérence entre les deux hémisphères du cerveau.

    Une plus grande cohérence à l’intérieur du cerveau se traduit par de meilleurs échanges d’informations entre les différentes régions. De plus, on constate de meilleurs résultat au niveau du QI et de la créativité. Ainsi qu’une meilleure gestion des émotions et une plus grande flexibilité cognitive.

    Avec les études effectuées sur le cerveau avant, pendant et après l’état méditatif. Nous savons avec certitude que la méditation à les effets suivant :

    • Réduction du stress
    • Diminution de l’anxiété
    • Atténuation les tensions mentales
    • Réduction de l’excitation
    • Développe un “radar intuitif emphatique intérieur” que l’on peut comparer à une sorte de sixième sens

    Amélioration du sommeil

     

    Et oui le sommeil aussi peut être touché par la méditation. Même si cela semble inutile au premier abord, un sommeil de meilleur qualité permet de moins dormir tout en étant plus reposé.

    Une étude à était faite sur un groupe de personne pratiquant la méditation de 25 à 55 ans. Le but de l’étude était de scanner les ondes cérébrales de chaque personne et de les comparer avec un groupe de non-pratiquant.

    Les résultats ont montrés que les personnes pratiquant la méditation avaient une efficacité de sommeil nettement supérieur à l’autre groupe. La durée de sommeil total étant tout aussi supérieur, les pratiquants ayant plus de facilité à dormir rapidement et profondément.

    La qualité du sommeil aussi était supérieure au groupe de référence. En effet sur une nuit complète de sommeil les électroencéphalogrammes ont détectés beaucoup moins de réveil en sommeil. Ce qui démontre un sommeil bien plus profond et réparateur.

    Développement de l’attention et de la concentration

    De nombreuses études ont démontré que les pratiquants de méditations d’une durée supérieur à 3 mois augmentaient incroyablement leurs concentrations. La qualité et la durée totale d’attention sont constatées ce qui permet d’être plus productif et donc d’utiliser mieux son temps dans une journée.

    Réduction des troubles menstruels

     

    75% des femmes sont susceptibles d’expérimenter des problèmes liés à leur cycle menstruel. Des complications d’ordre psychologique, émotionnel, hormonal, et même économique.

    Une étude à était faite sur plusieurs groupes de femme afin de constater les effets de la méditation sur elles. Il leur à était demandé avant de commencer la méditation de décrire leurs problèmes due à leur menstruation.

    Les femmes ont toutes noté des problèmes similaire tel que des douleurs, des irrégularités, parfois la nécessité de prendre des traitement hormonaux…

    Après avoir pratiqué la méditation pendant quelques mois et l’avoir intégré à leur quotidien, les réponses étaient tout autres. plus de la moitié des femmes n’avez plus de problèmes d’irrégularité ou de douleur sévère. Une baisse de 63% de prise de traitement, une baisse de 72% de l’irritabilité ou de trouble psychologique et bien d’autres.

    C’est votre choix

    Le plus beau avec la méditation est son accessibilité, nous pouvons tous nous y essayer sans compétence particulière. Il n’est même pas nécessaire de dépenser de l’argent pour se lancer.

    La seule condition est de le vouloir vraiment, sans quoi le découragement et l’impatience vous bloquera. Prenez votre temps, choisissez une personne pour vous y aider au départ ou lancez-vous seul cela n’a pas d’importance. Mais faite-le en pleine conscience, décidé de prendre soin de vous.

    Je vous invite à essayer de vous assoir en silence et dans le calme pendant quelques minutes tout les matins en vous levant. Prenez cinq à dix minutes chaque jour pour ne rien faire, au début cela vous semblera dure voir inutile.

    Mais avec le temps vous y trouverez beaucoup de bien-être et parfois des réponses à des questions profondes. Avec la pratique et la patience vous découvrirez que devenir méditatif est la solution à de nombreux maux.

    Pourquoi continuer à prendre des médicaments ou des traitements lorsque votre corps et votre esprit sont capables de vous soigner? Il suffit simplement de comprendre comment s’y prendre, et cela nécessite du temps et de la dévotion.

    Vous avez aimé ? N'hésitez pas à Partager.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Retour haut de page